L'importance de la nouvelle directive européenne sur les produits du tabac

Depuis que la Commission européenne a consacré une direction et un commissaire à la santé et à la protection des consommateurs (DG SANCO) au début de ce siècle, la lutte contre le tabagisme et le tabagisme a été au sommet ou presque de ses priorités. Lorsque le premier commissaire spécifique, David Byrne, a tenu une consultation sur les éléments d'une stratégie de santé, il est devenu évident que le renforcement de la législation existante serait une priorité constante. Pourquoi?

Par Clive Aiguille

Comme le dit la CE, la consommation de tabac est le plus grand risque sanitaire évitable dans l'Union européenne. C'est la cause la plus importante de décès prématuré dans l'UE, responsable de près de 700,000 50 décès chaque année. Environ 14 % des fumeurs meurent prématurément (en moyenne XNUMX ans plus tôt). De plus, les fumeurs ont plus d'années de vie en mauvaise santé. De nombreuses formes de cancer, de maladies cardiovasculaires et respiratoires sont liées au tabagisme, qui cause plus de problèmes que l'alcool, les drogues, l'hypertension artérielle, l'excès de poids ou l'hypercholestérolémie.

EHNM3_Tabac_01Malgré les progrès considérables réalisés ces dernières années, le nombre de fumeurs dans l'UE est toujours élevé – 28 % de la population totale et 29 % des jeunes Européens âgés de 15 à 24 ans fument. Alors que l'OMS fournit une assistance technique, des conseils et des plans d'action aux gouvernements en matière de lutte antitabac et de prévention, l'UE dispose de compétences juridiques qui peuvent apporter une valeur ajoutée sur le plus grand marché transfrontalier unique au monde. Compte tenu de l'important commerce transfrontalier de produits du tabac et des législations nationales divergentes, des règles à l'échelle de l'UE sont nécessaires. Les règles garantissent que les consommateurs sont également protégés dans toute l'UE.

EHNM3_Tabac_02Plus de dix ans se sont écoulés depuis l'adoption de la première directive sur les produits du tabac (2001/37/CE), ce qui a rendu nécessaire la mise à jour de la directive afin de l'adapter aux évolutions du marché, scientifiques et internationales dans le secteur du tabac. Le Conseil et le Parlement européen ont également demandé à plusieurs reprises à la Commission de remédier aux faiblesses, lacunes et lacunes des règles précédentes.

La directive révisée sur les produits du tabac régissant la fabrication, la présentation et la vente du tabac et des produits connexes a été officiellement adoptée par le Conseil le 14 mars 2014, après son approbation formelle par le Parlement européen le 26 février 2014. Cette nouvelle directive vise à améliorer le fonctionnement des le marché intérieur du tabac et des produits connexes, tout en garantissant un niveau élevé de protection de la santé des citoyens européens.

Plus d'infos ici

EHNM3_Tabac_03Il s'agit d'une réalisation majeure pour la lutte antitabac. La nouvelle directive met en place des règles plus strictes pour le tabac et les produits connexes et se concentre sur la limitation de leur attrait, en particulier pour les jeunes. Les nouvelles mesures couvrent l'étiquetage, les ingrédients, le suivi et la traçabilité, les cigarettes électroniques, les ventes à distance transfrontalières et les produits à base de plantes à fumer et faciliteront le bon fonctionnement du marché de l'UE pour le tabac et les produits connexes. Ceux-ci incluent les cigarettes, le tabac à rouler, le tabac à pipe, les cigares, les cigarillos, le tabac sans fumée, les cigarettes électroniques et les produits à base de plantes à fumer.

En particulier, la nouvelle directive :

  • interdit les cigarettes et le tabac à rouler aux arômes caractérisants,
  • oblige l'industrie du tabac à soumettre aux États membres des rapports détaillés sur les ingrédients utilisés dans les produits du tabac, en particulier les cigarettes et le tabac à rouler,
  • exige que des mises en garde sanitaires apparaissent sur les emballages de tabac et de produits apparentés. Les mises en garde sanitaires combinées (image et texte) doivent couvrir 65 % du recto et du verso des paquets de cigarettes et de tabac à rouler,
  • fixe des dimensions minimales pour les avertissements et supprime les petits emballages pour certains produits du tabac,
  • interdit tous les éléments promotionnels et trompeurs sur les produits du tabac,
  • introduit le suivi et le traçage à l'échelle de l'UE pour lutter contre le commerce illicite des produits du tabac,
  • autorise les États membres à interdire la vente sur Internet de tabac et de produits connexes,
  • fixe des exigences de sécurité et de qualité pour les cigarettes électroniques grand public,
  • oblige les fabricants à notifier les nouveaux produits du tabac avant de les mettre sur le marché de l'UE.

EHNM3_Tabac_04EuroHealthNet a fourni des informations de base aux décideurs et aux parties prenantes tout au long du processus difficile, de la consultation initiale de la CE aux accords interinstitutionnels. En tant que partenariat de nombreux organismes chargés au niveau national ou infranational de conseiller sur les politiques et la mise en œuvre de programmes de promotion de la santé et de déterminants de la santé, les participants d'EuroHealthNet ont fourni des informations spécifiques pertinentes aux circonstances nationales et un soutien au plaidoyer fondé sur des preuves. EuroHealthNet félicite tous les responsables de l'adoption de la directive dans les institutions de l'UE, les États membres et les parties prenantes. Elle cherchera désormais à jouer son rôle dans la mise en œuvre, l'évaluation et la diffusion efficaces des approches nationales.

La directive révisée intervient alors que l'OMS Europe cherche également à progresser plus rapidement dans la prévention des maladies non transmissibles (MNT). EuroHealthNet a participé à la négociation intergouvernementale de la Déclaration d'Achgabat en 2013, qui comprenait des progrès vers une Europe sans tabac, un objectif que nous soutenons entièrement et nous nous efforcerons d'atteindre. Les détails peuvent être trouvés ici.

Surtout, un rapport sur l'état de la lutte antitabac publié à l'époque a révélé que, pour atteindre l'objectif mondial d'une réduction relative de 30 % de l'usage du tabac d'ici 2025, de nombreux États européens doivent accélérer les progrès, car la plupart sont loin d'une mise en œuvre complète ou de prendre un une approche compréhensive.

Télécharger le rapport

EHNM3_Tabac_05Le défi consiste donc à ratifier et à appliquer les dispositions de la directive dans tous les États, car EuroHealthNet s'étend progressivement aux États d'Europe du Sud-Est et d'ailleurs qui ne sont pas encore des États membres de l'UE, et travaillera en étroite collaboration avec la CE et l'OMS Europe pour soutenir les initiatives. EuroHealthNet est déjà encouragé par des initiatives dans des pays comme l'Irlande, le Pays de Galles et l'Angleterre qui suggèrent une meilleure législation sur les cigarettes électroniques et les emballages. Nous espérons que davantage utiliseront tous les outils disponibles pour mettre en œuvre des mesures.

Enfin, de mon point de vue personnel, en tant que personne impliquée dans la campagne contre le tabagisme depuis près de deux décennies, j'exprime mon respect et mon admiration pour les experts et les décideurs qui ont dû subir des pressions inacceptables à chaque étape vers les objectifs admirables d'élimination de nos communautés un produit (malheureusement) légal qui tue. La publicité sur le tabac et le parrainage à la télévision étaient interdits depuis 1989 par la directive Télévision sans frontières (89/552/CEE). J'ai personnellement expérimenté les difficultés pour tout décideur politique soutenant ces approches tout en travaillant sur législation supplémentaire et a participé à des progrès progressifs sur les environnements sans fumée, qui bénéficient désormais du soutien de l'UE et de mesures importantes en place dans la plupart des États.

Télécharger l'aperçu

Une grande partie de la collecte et de l'assemblage minutieux des preuves est rendue plus difficile par l'écran de fumée (jeu de mots) qui est mis dans le processus de prise de décision, non pas par une seule industrie comme on le prétend souvent, mais par une collaboration d'intérêts acquis et ceux qui croient sincèrement qu'il devrait s'agir d'un droit individuel de choisir, même si des preuves accablantes continuent de s'accumuler du tort causé et, je dirais, du mythe du choix. Le fait que le site Web de la CE doive publier des faits ''Myth buster'' sur certains produits démontre la force des émotions, l'étendue de la désinformation et les limites des pouvoirs des États à agir seuls.

Télécharger mythbuster

EHNM3_Tabac_06 J'ai beaucoup appris sur la nature des comportements de consommation et des dépendances induits par les producteurs, notamment lors de la 11e Conférence mondiale sur le tabac ou la santé à Chicago en 2000. C'est là que j'ai entendu parler pour la première fois de la façon dont les produits axés sur les nouvelles technologies plutôt que les cigarettes gênantes seraient utilisés pour délivrer de la nicotine à l'avenir. Cet avenir est malheureusement en train de se réaliser avec les cigarettes électroniques, et j'espère qu'EuroHealthNet fera partie des organismes responsables qui garantissent leur réglementation efficace uniquement dans le cadre de services de sevrage tabagique prudents, et absolument pas comme passerelle pour les nouveaux utilisateurs, en particulier ceux qui sont plus vulnérable.

La santé publique a été trop lente en termes de politique pour s'adapter à des marchés en évolution rapide et doit tirer des enseignements pour assurer une évaluation et une information plus efficaces. L'adoption de la DPT nous donne à tous une meilleure base pour jouer notre rôle. Nous renforcerons notre rôle à la fois par le biais de la nouvelle promotion de la santé Europe et de la nouvelle plate-forme pour la santé et l'équité sociale que nous mettons en place en 2014, ainsi que la liaison que notre centre pour l'innovation, la recherche et la mise en œuvre a avec les projets de recherche actuels de l'UE en accumulant plus de preuves sur tabac et équité en santé. Nous accueillons les contributions proactives de tous les participants d'EuroHealthNet.

Aiguille de Clive
Directrice des politiques et du plaidoyer at EuroSantéNet | + de publications

Clive conseille le conseil d'administration et le directeur général d'EuroHealthNet sur les politiques relatives à la santé pour toutes les activités et actions de l'UE sur les déterminants sociaux, économiques et environnementaux de l'équité et du bien-être. Il a été auparavant directeur général d'EuroHealthNet pendant treize ans et continue de travailler en soutien à l'OMS et à d'autres organisations et projets internationaux en Europe.

Abonnez-vous à notre liste de diffusion

 

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Vous serez abonné au bulletin mensuel «Health Highlights» d'EuroHealthNet qui couvre l'équité en matière de santé, le bien-être et leurs déterminants. Pour en savoir plus sur la manière dont nous traitons vos données, visitez la section `` confidentialité et cookies '' de ce site.

Le contenu de ce site Web est traduit automatiquement de l'anglais.

Bien que tous les efforts raisonnables aient été faits pour fournir des traductions exactes, il peut y avoir des erreurs.

Nous sommes désolés pour la gêne occasionnée.

Passer au contenu