Portugal - La première enquête nationale sur l'examen de santé 2013-2016

LogoLa première Enquête Nationale d'Examen de Santé 2013-2016 (INSEF 2013-2016) termine actuellement sa phase de terrain avec 4200 personnes ayant été enquêtées dans tout le pays. Le rapport principal devrait être présenté d'ici la fin du premier semestre 2016 lors d'une conférence qui se tiendra à Lisbonne (www.insef.pt).

L'INSEF fait partie d'un projet plus vaste intitulé « Amélioration des informations épidémiologiques sur la santé pour soutenir la décision et la gestion de la santé publique au Portugal. Vers une réduction des inégalités, une meilleure santé et une coopération bilatérale ».

Par Carlos Matias Dias

Ce projet est porté par l'Institut National de la Santé Doutor Ricardo Jorge (INSA), un établissement public au sein du Ministère de la Santé. Le partenariat étroit entre l'équipe centrale de l'INSA, l'Institut norvégien de santé publique (NIPH), les 5 Administrations régionales de la santé (ARS) et les Directions régionales de la santé et des affaires sociales (SRAS) des Régions autonomes des Açores et de Madère a été indispensable à l'avancement du projet.

L'INSEF est une étude épidémiologique transversale de prévalence planifiée et préparée depuis 2010. Dès ses débuts, elle a réuni un engagement politique et institutionnel pour assurer le financement à long terme du projet. Ce projet d'envergure nationale est financé à 85 % par le Mécanisme financier de l'Espace économique européen 2009-2014 via une subvention de l'EEE et mis en œuvre entre 2014 et 2017. L'INSA est le promoteur du projet et l'Administration centrale du système de santé (ACSS) est l'Opérateur du Programme au Portugal.

L'objectif de ce projet est de concevoir et de mettre en œuvre une enquête nationale d'examen de santé (INSEF) qui contribue à améliorer la santé de la population portugaise, en soutenant l'observation de la santé, le suivi et l'évaluation du plan et des programmes nationaux de santé et, en même temps , fournissent des données représentatives et des échantillons biologiques pour favoriser la recherche en santé publique au Portugal.

Le renforcement des capacités des équipes des organismes publics régionaux du ministère de la Santé (Administrations régionales de la santé) est l'un des objectifs du projet, et cela a été réalisé grâce à l'implication des points focaux officiellement désignés et des équipes régionales dans toutes les phases de INSEF.

Une bonne hygiène de vieL'équipe de direction de l'INSA est dirigée par un chercheur du service d'épidémiologie. Un chef de projet expérimenté et 7 autres personnes ont été spécifiquement embauchés pour travailler à la préparation du questionnaire, des manuels, de la documentation et de la formation des équipes de terrain, et de l'analyse statistique de l'INSEF. La préparation du terrain a débuté en 2014 avec l'objectif de collecter des données en 2015. Cette phase de préparation fait suite à l'expérience acquise lors de la participation de l'INSA au pilote de l'Enquête européenne par examen de santé (EHES). Le formulaire de consentement éclairé comprend l'autorisation des participants d'être contactés à l'avenir et de lier les données individuelles obtenues par l'INSEF avec les données du registre de morbidité et de mortalité. Cela permet de futures observations de l'échantillon sélectionné en coupe transversale, ainsi que son inclusion dans de futures études longitudinales.

La population cible de l'INSEF est constituée de toutes les personnes âgées de 25 à 74 ans ayant vécu plus de 12 mois sur le continent portugais et les régions autonomes, qui ne sont pas institutionnalisées et qui peuvent participer à un entretien en langue portugaise.

L'échantillon souhaité de l'INSEF 2015 a été fixé à 4200 personnes en utilisant un plan d'échantillonnage en grappes stratifié à deux degrés. Les unités primaires d'échantillonnage (UPS) étaient les zones géographiques correspondant aux zones de chalandise des centres de santé (CS) du National Health Service (NHS). Les CS ont été stratifiés par région et type de zone urbaine (TUA) (rural et semi-urbain versus urbain). Les unités d'échantillonnage secondaires étaient les personnes inscrites au Registre national des utilisateurs de soins de santé dans les CS/UPS sélectionnées.

La concertation avec les régions sanitaires et avec les experts nationaux et internationaux a permis d'améliorer le questionnaire INSEF qui couvre les domaines suivants : Caractéristiques démographiques et socio-économiques ; État de santé (auto-évaluation de la santé, maladie chronique, capacité fonctionnelle, incapacité à court terme, santé mentale, santé buccodentaire et utilisation de médicaments); Déterminants de la santé (consommation de tabac et d'alcool, habitudes alimentaires, activité physique, exposition au soleil, soutien social); Utilisation des services de santé (soins préventifs, services de santé [hôpital, soins primaires, consultations médicales spécialisées et autres services]).

Les paramètres mesurés par examen physique sont : la pression artérielle et les paramètres anthropométriques (taille, poids et tour de taille et de hanche) et chaque participant à l'INSEF a fait don d'un échantillon de sang, qui permet la mesure des paramètres biochimiques et le stockage de l'ADN, et de la sérum et plasma restants.

enquête-arbitrage-internationalLe protocole du projet de l'INSEF a été soumis et approuvé par le Comité national portugais de protection des données et les comités d'éthique de l'INSA et des sept régions. Les règles d'utilisation des données et du matériel biologique garantiront la présence des équipes de l'INSA dans tous les projets afin que l'INSEF contribue également à favoriser la recherche au niveau national. Cette utilisation des produits de l'INSEF suivra des règles strictes issues de l'expérience du NIPH, du centre de référence EHES et du réseau EHES et du groupe de travail mis en place à l'INSA depuis 2012 sur les questions éthiques, juridiques et logistiques des différentes collections biologiques qui existent à l'Institut.

A ce stade, l'INSEF 2015 a inscrit à l'étude 1989 participants (entretien, examen physique et prélèvement sanguin terminés). C'est le premier indicateur que le travail mené par l'Institut national de la santé Ricardo Jorge, en étroite coopération avec les 7 régions du Portugal et l'Institut norvégien de la santé publique, a été couronné de succès.

La phase suivante n'est pas moins exigeante car l'objectif est de fournir des rapports de santé complets qui font la différence en mettant en évidence les inégalités de santé au sein de la population portugaise. Les variables de stratification sont donc essentielles et la démographie classique, l'éducation et la profession seront également analysées tout au long des rapports.

Les Régions Sanitaires et le partenaire norvégien seront également impliqués dans cette phase car l'objectif est de s'assurer que la structure qui a été mise en place est pérenne et peut être prolongée dans le temps pour commencer à planifier une deuxième phase de réexamen ou de suivi. en place, espérons-le en 2020, apportant encore plus de gains à la santé des Portugais.

Carlos Matías Dias

Carlos est docteur en santé publique senior, chef du département d'épidémiologie de l'Instituto Nacional de Saúde Doutor Ricardo Jorge (INSA – Institut national de la santé), et chercheur responsable de l'INSEF.

Abonnez-vous à notre liste de diffusion

 

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Vous serez abonné au bulletin mensuel «Health Highlights» d'EuroHealthNet qui couvre l'équité en matière de santé, le bien-être et leurs déterminants. Pour en savoir plus sur la manière dont nous traitons vos données, visitez la section `` confidentialité et cookies '' de ce site.

Le contenu de ce site Web est traduit automatiquement de l'anglais.

Bien que tous les efforts raisonnables aient été faits pour fournir des traductions exactes, il peut y avoir des erreurs.

Nous sommes désolés pour la gêne occasionnée.

Passer au contenu